Logement collectif, de la conception à la construction

En France, est considéré comme bâtiment d’habitation collectif tout bâtiment dans lequel sont superposés, même partiellement, plus de deux logements distincts desservis par des parties communes bâties.

Article R*111-18 du Code de la construction et de l’habitation : https://www.legifrance.gouv.fr/codes/article_lc/LEGIARTI000006896353/2010-12-21/

Comment sont pensés ces logements ? Dans quel but ? Quelles méthodes de construction sont appliquées ?

Zoom sur le logement collectif, de la conception architecturale à la construction, sans oublier la réhabilitation.

La conception architecturale

Selon la loi n° 77-2 du 3 janvier 1977 sur l'architecture, « quiconque désire entreprendre des travaux soumis à une autorisation de construire doit faire appel à un architecte pour établir le projet architectural faisant l'objet de la demande de permis de construire »…

La première phase de la conception pour l’architecte, outre prendre en compte les règles de l’art qui s’appliquent aux bâtiments, sera de déterminer les objectifs et caractéristiques du projet.

Architecte

Selon les attentes de ses clients, tout en tenu compte du point de vue réglementaire (insertion dans le milieu environnant, respect des paysages naturels ou urbains, respect du patrimoine..), l’architecte mènera une étude technico-économique.  Une fois l’étude présentée, l’architecte réalise une première esquisse afin d’obtenir une première visualisation du projet in situ.

C’est à ce moment, que l’architecte présentera également la première estimation du coût en mettant l’accent sur les attentes de son client : minimisation du coût de construction, des coûts d’entretien, longévité de l’ensemble, qualité de l’architecture, harmonisation optimale avec l’environnement…

Si le projet est retenu, le chiffrage précis de l’ensemble sera finalisé : le choix des matériaux sera arrêté, et l’architecte préparera les plans détaillés de l’ensemble du bâtiment.

Et pour la réhabilitation alors ?

S’il s’agit d’une réhabilitation, l’architecte pensera à fournir également son étude de diagnostic technique et architectural pour réaliser les modifications souhaitées.

Tous les souhaits des clients ne peuvent peut être pas être réalisés en réhabilitation.

En cas de site occupé, l’architecte gèrera des plannings très serrés et sans marge de manœuvre possible.

La planification de la construction

Afin de valider la réalisation technique du projet, des études d’exécution vont être réalisées. Les différents entrepreneurs participants à la construction du bâtiment vont alors pouvoir être choisis, après consultation et analyse des offres remises à l’architecte.

En effet, l’architecte aura remis un dossier de consultation des entreprises détaillant l’ensemble des éléments techniques. Ces dernières remettront leurs offres qui préciseront le cadre de leur intervention.

Une fois les entreprises sélectionnées, l’architecte prépare la DET (direction de l’Exécution des contrats de travaux) qui a pour objectif de vérifier que les ouvrages réalisés sont bien conformes aux études, et veiller au respect des règles de l’art.

La réalisation de la construction

Pour la bonne réalisation du chantier, il est primordial de veiller à la bonne coordination des interventions des entreprises et donc d’établir la planification de la réalisation et des différentes interventions avant même la première intervention.

Le chantier démarre alors phase par phase. Selon les différents travaux à effectuer, l’équipe de construction du chantier va s’installer : tout d’abord l’équipe « gros œuvre » (tous les travaux de maçonnerie et de béton armé d'un projet de bâtiment), puis l’équipe « second œuvre » (tous les travaux ayant fonction d’aménager et d’habiller la structure pour la rendre habitable).

Réunion chantier

Durant la phase travaux, des réunions de chantier réunissant tous les interlocuteurs ont lieu et sont menées par le maitre d’œuvre ou par l’architecte. Ces réunions permettent de s’assurer du suivi des plannings, respects des délais, et des acomptes demandés par les entreprises en fonction de l’avancement des travaux.

La qualité des études menées en amont va être la garante du bon déroulement des travaux.

La livraison du bâtiment

Une fois l’intégralité des travaux effectués, l’architecte contrôle l’ensemble dans les moindres détails. Il valide alors les factures des différents intervenants et solde les comptes de chantier.

C’est après la validation, que la réception finale du bâtiment est effectuée.